Tomás Mackey installé comme prochain président du BWA

L'Alliance baptiste mondiale conclut le premier Conseil général virtuel

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

(EGLISE DE CHUTE, VIRGINIE - 23 juillet 2020) Cette semaine, l'Alliance baptiste mondiale (BWA) a accueilli son premier conseil général virtuel, dont un service spécial d'installation et de mise en service des officiers le jeudi 23 juillet.

Le service comprenait un hommage au président sud-africain Paul Msiza en reconnaissance de ses cinq années de service. Msiza a pris ses fonctions à l'issue du 21e Congrès mondial baptiste en juillet 2015, devenant ainsi le deuxième Africain seulement à remplir ce rôle. Avant de devenir président, Msiza avait participé activement à la vie de la BWA. Il a notamment été vice-président, membre du comité exécutif et membre du conseil général de l'Association, ainsi que membre de divers comités, commissions et groupes de travail. Il a également été président du Comité d'organisation local du premier congrès de la BWA tenu sur le continent africain et a été installé comme président lors des travaux à Durban, en Afrique du Sud.

Pendant la présidence de Msiza, l'Alliance baptiste mondiale a ajouté neuf nouveaux organismes membres, ce qui porte à 47 millions le nombre de baptistes membres de la BWA, répartis dans 241 organismes membres dans 126 pays et territoires. Il a beaucoup voyagé pendant son mandat de cinq ans, exerçant fidèlement son ministère auprès de la famille baptiste mondiale. Il a notamment prêché l'Évangile dans 25 pays, rencontré des dignitaires nationaux et des chefs religieux, présidé des conseils généraux et des réunions exécutives de la BWA, et s'est entretenu avec des milliers de baptistes dans le monde entier. Il a également mené la BWA à travers des changements importants, notamment la transition de la direction du secrétaire général de Neville Callam à Elijah Brown, ainsi que les défis actuels créés par la pandémie mondiale COVID-19.

"Paul a été un incroyable serviteur du Seigneur", a déclaré le secrétaire général Brown. "Il a été un ami, un compagnon, un confident, un champion de la BWA, et un prédicateur d'excellence et de fidélité à la Parole de Dieu. Il a parcouru le monde inlassablement et a dirigé avec compétence".

Dans son dernier discours présidentiel lors du Conseil général, M. Msiza a appelé les baptistes à poursuivre leur engagement à se tenir ensemble dans un "monde encore en proie à de nombreux problèmes". Il a abordé les guerres civiles en cours et la réalité que "beaucoup vivent encore dans des endroits où leurs droits humains fondamentaux sont bafoués". Il s'est prononcé contre l'injustice raciale, citant comment "l'horrible assassinat de George Floyd a attiré l'attention du monde sur le niveau de racisme qui existe encore au sein de nos communautés". Il s'est dit préoccupé par l'impact à long terme et à grande échelle de COVID-19, citant le fait que plus de personnes mourront désormais de faim que du virus lui-même et que "le fossé entre les pauvres et les riches est si large et si douloureux".

"En dépit de tous ces défis, le témoignage chrétien et l'œuvre baptiste continuent de croître", a déclaré Msiza. "Mais tous ces défis sont un appel à l'éveil pour l'église chrétienne et pour nous en tant qu'Alliance baptiste mondiale. Nous avons une grande tâche devant nous alors que nous entrons dans le prochain quinquennat. Nous devons savoir que cette tâche exige que nous mobilisions nos membres pour nous engager dans une mission pertinente qui mettra le Christ au centre de tout ce que nous faisons, une mission qui révélera l'amour de Dieu au monde qui souffre".

En plus de l'allocution de Msiza, le Conseil général a inclus une lecture des Écritures dirigée par les vice-présidents de 2015-2020 : Ernest Adu-Gyamfi (Ghana), Jerry Carlisle (États-Unis), Jules Casseus (Haïti), Tapan Chowdhury (Bangladesh), Miyon Chung (Corée/États-Unis), Michael Okwakol (Ouganda), Dimitrina Oprenova (Bulgarie), Jorge Quinteros (Chili), Jan Sæthre (Norvège), Luiz Roberto Silvado (Brésil), Naomi Tyler-Lloyd (États-Unis) et Anslem Warrick (Trinité-et-Tobago).

La session de clôture du Conseil général du 23 juillet a marqué la fin du quinquennat 2015-2020 et a inclus une période spéciale de mise en service pour le président Tomás Mackey. Mackey est activement impliqué dans l'ABE depuis plus de 30 ans, et a récemment siégé au Conseil général et au Comité exécutif. Il a également été membre de la délégation de l'ABE aux conversations théologiques avec le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens et a présidé la Commission sur l'éducation théologique. Il a précédemment été vice-président de la Commission sur l'éducation théologique, vice-président de la Commission sur l'éthique chrétienne, et membre du Comité des résolutions, du Groupe de travail sur l'éducation académique et théologique, de la Commission sur la doctrine baptiste et l'unité chrétienne, du Comité exécutif d'étude et de recherche, et du Comité des nominations. Il a également fait partie du Comité d'organisation locale de la Conférence des jeunes de l'Alliance baptiste mondiale en 1983 et du Congrès baptiste mondial en 1995.

"Je suis enthousiaste à l'idée de servir dans notre corps qui joue un rôle si important dans notre monde à ce moment particulier de l'histoire - de travailler dans un corps qui rassemble une famille baptiste de tous les continents pour être au service du royaume de Dieu", a déclaré Mackey. "Priez pour que je puisse aider les baptistes du monde entier à affirmer la qualité de disciple chrétien dans les réalités quotidiennes".