Hommage à la vie et à l'héritage de l'ancien président de la BWA, Knud Wümpelmann

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

(EGLISE DE CHUTE, VIRGINIE - 5 juin 2020)

Knud Wümpelmann, ancien président de l'Alliance baptiste mondiale (BWA), est décédé mardi 2 juin à l'âge de 97 ans. L'Alliance Baptiste Mondiale appelle les baptistes du monde entier à se joindre à la prière pour sa famille et à honorer son héritage de ministère fidèle.

Après avoir répondu à l'appel de Dieu au ministère, Knud a étudié au séminaire théologique baptiste danois de Tølløse, au Danemark, et a ensuite exercé des pastorats dans le Jutland et à Copenhague avant d'être appelé comme premier secrétaire général de l'Union baptiste danoise en 1964. Après seize ans à ce poste, il est devenu secrétaire général de la Fédération baptiste européenne (FBE) et a occupé cette fonction de 1980 à 1989.

Ses dirigeants ont fait preuve d'un profond engagement en faveur de l'unité des baptistes de la FER, en particulier des baptistes d'Europe de l'Est alors sous le régime communiste. Il a effectué une vingtaine de visites en Union soviétique, et c'est sous sa direction qu'un projet du Comité des livres et des traductions de la FER et d'Eurolit s'est concrétisé : placer un ensemble de commentaires du Nouveau Testament de William Barclay, traduits en russe, dans les mains de tous les pasteurs russophones pour soutenir leurs ministères de prédication.

"Nous rendons grâce à ce fidèle serviteur de Dieu, Knud Wümpelmann, et au bel exemple qu'il a donné aux baptistes danois, européens et mondiaux de la diplomatie chrétienne, fondé sur son propre engagement profond à suivre Jésus-Christ tout au long de sa longue vie", a déclaré Tony Peck, secrétaire général de la FER. "Les caractéristiques du ministère de Knud étaient évidentes : une approche pastorale attentionnée du leadership, un organisateur doué, un réconciliateur et un artisan de la paix, le tout avec un engagement œcuménique à travailler ensemble avec des chrétiens d'autres traditions".

Après avoir pris sa retraite en tant que secrétaire général de l'EBF, M. Wümpelmann a été élu président de l'Alliance baptiste mondiale, poste qu'il a occupé de 1990 à 1995. Dans ce rôle, il s'est particulièrement intéressé à l'engagement de l'EBF en faveur des droits de l'homme et de la liberté religieuse, ce qui l'a amené à représenter l'EBF en tant qu'observateur international lors des premières élections démocratiques en Afrique du Sud en 1994 et à aider à servir les baptistes en Europe de l'Est pendant une période de changements importants.

"Pendant de nombreuses années, Knud s'est fait l'avocat d'une communauté baptiste unie dans une Europe politiquement divisée. Il ne s'est pas contenté de prier.Ton règne arrive".Il était un défenseur accompli de la venue du Royaume de Dieu en Europe de l'Est", a déclaré David Coffey, président de la BWA (2005-2010). "Il a vu l'aube d'une nouvelle ère avant que les murs ne tombent. Il avait effectué de nombreuses visites derrière le rideau de fer, si bien que lorsque la nouvelle Europe a vu le jour au début des années 1990, en tant que pasteur profondément relationnel, il était le parfait président de la BWA pour accueillir les nombreux nouveaux membres du bloc de l'Est".

Grâce à son ministère qui préside le 17e Congrès mondial des Baptistes, Wümpelmann a développé une relation particulière avec les Baptistes argentins.

"Pendant sa présidence, nous avons eu l'honneur et le privilège d'organiser et de recevoir à Buenos Aires le 17e Congrès mondial qui a rassemblé plus de 10 000 délégués du monde entier", a déclaré Raúl Scialabba, ancien vice-président de la BWA. "Knud a su donner le message de l'Evangile quel que soit son public, et en même temps servir des millions de baptistes en présence d'un diplomate. Vingt-cinq ans après ce Congrès inoubliable pour de nombreux Argentins, nous nous souvenons de lui et remercions Dieu pour sa vie et pour son héritage".

L'héritage de Wümpelmann est en effet d'une grande portée, notamment en inspirant les hommes qui suivront ses traces en tant que présidents de la BWA.

"Je me souviens que Denton Lotz, l'ancien secrétaire général de l'ABE, avait qualifié le président Wümpelmann de pasteur du monde. Tous ceux qui ont participé au congrès de Buenos Aires ont pu en témoigner. J'ai été émerveillé d'entendre les récits de son soutien courageux aux églises baptistes de l'ancienne Union soviétique, construisant des ponts et des liens qui perdurent jusqu'à ce jour", a déclaré John Upton, ancien président de la BWA (2010-2015). "Ce sont des leaders comme Knud Wümpelmann qui ont modelé pour beaucoup d'entre nous les valeurs essentielles du leadership et de la sensibilité pastorale mondiale. Il avait une intelligence interculturelle innée qui donnait à la BWA un caractère mondial".

Malgré son long et vaste ministère, il a toujours été prompt à détourner son attention personnelle afin de se concentrer uniquement sur Dieu. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il voulait que l'on se souvienne de sa présidence, Wümpelmann a répondu Ma "présidence" n'est pas si importante ! Ce qui compte, c'est la miséricorde de Dieu envers son peuple et nous en avons beaucoup reçu : l'augmentation du nombre de nos membres..., l'unité dans la diversité assez forte pour nous garder ensemble, l'aide dans les moments de grande détresse..., et le don d'espoir pour un grand avenir". Son message final à la famille baptiste mondiale comprenait Le monde baptiste Le magazine d'avril 1995 est toujours aussi pertinent aujourd'hui qu'à l'époque où il a été rédigé pour la première fois : "Aimez-vous les uns les autres, car l'amour en a gagné un autre !"

Wümpelmann laisse dans le deuil sa femme Karen, qui l'aime depuis 73 ans, leurs deux fils Jørgen et Mogens, sa belle-fille, ainsi que ses petits-enfants et sa famille élargie. Un service commémoratif aura lieu à l'église baptiste locale de Tølløse, où Knud et Karen se sont rencontrés, se sont mariés et sont devenus membres depuis leur retraite.

"Je suis très reconnaissant pour la longue lignée de dirigeants au sein du BWA qui ont bien dirigé", a déclaré Elijah Brown, secrétaire général du BWA. "Que le Seigneur soit avec sa famille, et qu'il nous aide à vivre dans l'héritage de Knud qui est la grâce, le souci des pauvres et des dépossédés, et l'encouragement à tous".

Ceux qui souhaitent partager un hommage sont invités à le faire en visitant bit.ly/honoringknud.

Nous remercions tout particulièrement les collaborateurs Tony Peck (secrétaire général de l'EBF) et Lone Møller-Hansen (ancienne secrétaire générale de l'Union baptiste du Danemark et membre actuel du Conseil général de la BWA) ainsi que Bengt Hylleberg pour son excellent article biographique (Journal of European Baptist Studies, Vol. 2, No 3, 2002).

###


Knud Wümpelmann, qui a été président de l'Alliance baptiste mondiale de 1990 à 1995, est décédé mardi 2 juin 2020, à l'âge de 97 ans.